La Clinique universitaire de médecine intensive offre la gamme complète des soins intensifs interdisciplinaires modernes. Avec son équipe de spécialistes et de personnels infirmiers, elle prend en charge tous les patients présentant des défaillances potentiellement réversibles, mettant en jeu le pronostic vital. La clinique assure le traitement des troubles des fonctions vitales (défaillances cardio-vasculaires ou défaillances pulmonaires aiguës, lésions graves, par exemple), mais également la prévention des atteintes de ce type (par exemple après des interventions importantes, relevant notamment de la chirurgie cardiaque, ou encore dans le cadre de la surveillance des patients neurologiques ou neurochirurgicaux).

A cette fin, nous disposons de 37 lits offrant la possibilité d’une assistance respiratoire invasive, ainsi que 23 lits de soins intermédiaires. Nous assumons donc une fonction centrale pour toutes les cliniques de l’Inselspital. En notre qualité d’hôpital central, nous prenons également en charge des patients d’établissements régionaux présentant un tableau clinique complexe de médecine intensive, ainsi que des patients adressés à d’autres cliniques de l’Inselspital pour traitement tertiaire et devant bénéficier de soins intensifs.

La Clinique universitaire de médecine intensive utilise un Patient Data Management System (PDMS) qui assure la saisie et le traitement des fonctions vitales des patients par voie électronique, et met immédiatement les données collectées à la disposition des médecins et du personnel soignant pour le traitement des malades. Le PDMS supporte non seulement le processus clinique mais également la recherche. Sa saisie automatisée garantit en effet la fourniture de données fiables pour les études. Le PDMS fournit des informations de base non seulement pour différents benchmarkings nationaux et internationaux, mais également pour la saisie des performances. Ce système se développe parallèlement à l’évolution de la clinique et de ses exigences. Il est devenu indispensable au processus de traitement des patients.

Service de soins intensifs

Le service de médecine intensive prend en charge des patients nécessitant un traitement médical ou des soins à caractère intensif, ainsi qu’une surveillance continue. Le contact avec la médecine intensive représente une situation difficile pour les patients, ainsi que pour leurs familles et pour les personnes de confiance. Nous avons à cœur de proposer une prise en charge et un traitement de qualité à ces patients et d’entretenir par ailleurs un contact étroit avec les proches et les personnes de confiance.

Service de soins intermédiaires (Intermediate Care Station – IMC)

Le service de soins intermédiaires prend en charge les patients nécessitant un traitement médical et une surveillance accrus. Il s’agit de patients dont l’état de santé ne permet pas encore une prise en charge dans les unités de médecine générale.



Pour une meilleure lisibilité, nous renoncerons en règle générale à faire figurer les deux formes, masculine et féminine, des différentes dénominations. Il va de soi que la forme utilisée fait indifféremment référence aux femmes et aux hommes.